Chapitre 6 : CHARTE

 

"NOUS N'HÉRITONS PAS DE LA TERRE DE NOS PARENTS, NOUS L'EMPRUNTONS Á NOS ENFANTS"
[PROVERBE KÉNYAN]

La planète ne supportera plus longtemps notre mode de développement. Il faut donc changer notre manière de penser, de produire et de vivre, mais il faut surtout modifier notre imaginaire. La révolution verte est d’abord une révolution intérieure !

Le sens de la vie, le bonheur, sont basés chez nous sur l’accumulation des biens matériels et sur leur surconsommation, sur l’avoir et le paraître.


Face aux accidents et bouleversements environnementaux qui se développent, il faut d’urgence réfléchir à une autre logique et changer de mode de vie, de production, de consommation.

L’essentiel maintenant est de réaliser des actions qui aillent dans le sens du respect et de la vie harmonieuse entre les humains et la nature.


Plutôt que de se demander où nous allons, il importe de se demander où nous voulons aller, car cela dépend de nous. Sans quoi, les générations futures paieront les frais de notre mode de vie excessif.